Les meilleurs sites d’escalade autour de Grenade, Espagne

Par Tristan, le .

Grenade, situé au coeur de l’Andalousie, dans le sud de l’Espagne recèle d’innombrables falaises de calcaire de grande qualité. On retrouve des sites majeurs dans toute l’Andalousie mais nous allons ici nous concentrer sur les sites d’escalade cités dans un rayon de 1 heure autour de Grenade.

Les meilleurs secteurs qui regroupent de nombreuses voies dans la difficulté :

  • 4+ – 6a : Alfacar, Cadillac, Cahorros, Moclin
  • 6b – 7a : Cahorros, Campana, Goteron, Piñar, Moclin
  • 7a  et + : Campana, Goteron, Cahorros, Moclin, Reguchillos, Cassin, Villanueva de Rosario

Cogollos (de la Vega)

  • 5 secteurs, 170 voies
  • Orientation : sud

A Cogollos, on retrouve 5 secteurs tous bien différents dont voici les plus intéressants :

La Campana :

Super secteur de grande qualité, mur vertical et léger devers. Quelques voies en 6a/b sur la gauche du secteur (ouest) et une trentaine de belles lignes face sud plutôt pour des grimpeurs de 7e et 8e degré (mais pas que !). De belles voies très différentes les unes des autres mais avec généralement un rocher abrasif qui use la peau et les chaussons ! Calcaire rouge-orange compact dans du léger devers. On trouve ici quelques lignes vraiment superbes.

Voies conseillées :

  • La cien 7a
  • Lengua de Serpiente 7b
  • Desigual 7c+
  • Nueva Vera 7c+
  • Disimula que viene un tanke 8a
Kati dans la Nueva Vera
La campana

El Goteron :

L’autre gros secteur de Cogollos. Ici aussi, on retrouvera des voies faciles plus nombreuses qu’à la Campana en face ouest (à gauche !). Quelques jolies voies entre 5b et 6b, un joli 6c puis surtout un florilège de voies dans le 7e et 8e degré en face sud. Sur le pilier de gauche, on trouve deux 7b / 7b+ d’escalade rigoureusement verticale et mythique sur mono-bi-doigts et réglettes. Le Goteron offre un gros (gros !) devers au milieu de la face où on retrouve quelques voies légendaires sur « mocos » (colos façon crottes de nez). En allant vers la droite, on retrouve ensuite des voies en léger devers voire carrément dalleuses !

Voies conseillées :

  • Lucilla 7a+
  • Homo Habilis/Neandertal 7c
  • Bull-Terrier 7c
  • La Marmotilla 8a+
  • Anaconda 8b

El Puto Gringo :

Secteur situé à mi-chemin entre La Campana et El Goteron. Les voies font environs 25 mètres et le rocher est absolument parfait ! Pas une trace de magnésie et les colos sont encore « croustillantes ». Si on va là-bas, c’est pour faire a minima le 7c éponyme « Puto Gringo », majeur.

Cadillac :

Un secteur assez court (20 mètres) d’escalade très exigeante et technique sur petite prise tranchante ! Super secteur pour grimper dans le 6e degré. Une trentaine de voies majoritairement entre 6b et 7a. Le secteur prend le soleil toute la journée. Un changement de propriétaire démarrant des travaux sur le terrain fait qu’une partie du secteur est actuellement inaccessible…. affaire à suivre.

Cadillac 6c+
Miriam in Cadillac

El Sismico :

Situé à 3 mn à pied au-dessus de la Solana de Granada. Petit secteur court et teigneux avec des voies globalement difficiles et pêchues. Quelques voies faciles sur la droite. On peut y faire un tour en allant ou en revenant de la Campana.

Alfacar

A proximité de Cogollos (10 mn de voiture ou 50 mn à pied). C’est le secteur principal pour les voies allant de 4b à 7a. L’escalade est belle sur un rocher de grande qualité très abrasif. Les voies peuvent aller jusqu’à 40 mètres dans les secteurs Pizarrin et Litosfera, parmi les plus beaux.

On jouit d’un panorama splendide face à la Sierra Nevada, l’ambiance est calme et paisible. On retrouve aussi quelques (petites) grandes voies faciles qui peuvent se faire avec une corde de 80 mètres. Parfait pour s’initier ou réviser les manips. L’orientation principale est sud mais on peut aussi grimper à l’ombre (secteur Trasera Dablam).

Voies conseillées :

  • Secteur Dablan : Caricias de coral 6b\
  • Secteur Litosfera : Una Morena y una Rubia (6a, 40 m !)
  • Secteur Pizarrin : La Iguana 6b
  • Secor Solana : La Raimunda 6c (un must !)
Alfacar

Los Cahorros

Situé au pied de la Sierra Nevada, le parc naturel de Los Cahorros est un des plus vieux secteurs de la région. Le rocher est un calcaire dolomitique très original avec des prises à trous et réglettes souvent très sculptées et des colonnettes à pincer fort ! On y trouve même de très belles fissures (nécessitant parfois quelques friends) sur les murs de grande voie. Ici, il y a des parois avec toutes les orientations.
Attention : le système de cotations à Cahorros est fort étrange : pour des raisons historiques, les voies ont étés cotées de manière…variable. En général, il faut rajouter trois demi-cotations par rapport à ce qui est annoncé (6b devient 6c+)…mais parfois la conversion dans le topo a déjà été faite (secteur Angelico). Un tableau de conversion existe dans le topo. Les cotations que proposées ici sont déjà converties pour correspondre aux standards français.

LOS CAHORROS escalade
Los Cahorros

Angelico.


Dans les gorges, au bord de la rivière, se trouvent les secteurs Angelico avec une flopée de voies dans le 5e degré et 6e degré. C’est un des rares secteurs “faciles” de los Cahorros. Même si les voies sont un peu courtes, elles sont jolies et si jamais vous êtes une cordée ou un groupe hétérogène, vous pourrez facilement alterner l’escalade avec le secteur d’en face sans scinder le groupe. 

Voies conseillées:

  • Estrella polar 6b
  • Sociedad Secreta 6b+
  • Tributo a los maquis 6c

Diabolico :

Donc, juste en face, de l’autre coté de l’eau, le Diabolico  avec quelques voies dans le 6e degré et beaucoup de lignes superbes à partir de 7a. Ce dernier secteur (à l’ombre toute la journée à partir d’octobre, seulement le matin en été) offre une escalade vraiment belle et intéressante avec de vrais bijoux. Le problème de ce secteur est qu’on est coincé au fond des gorges, au pied des voies d’à peine un mètre de large…avec des randonneurs qui passent régulièrement par là…\

Voies conseillées:|

  • Chévere 7a
  • Avalon, 7b+,
  • Nametianos 7c,
  • Caña al mono 7c+ /8a
Secteur Diabolico
Secteur diabolico

Secteur Palomas

De jolies voies dans un style plutôt déversant. Ici au moins il y a de la place au pied des voies ! Plusieurs accès possibles mais il est vivement conseillé de passer par le Diabolico pour ensuite, quelques centaines de mètres plus loin, remonter sur la droite par une grotte (frontale, fortement conseillée !). Cela évitera de prendre un chemin tantôt paumatoire tantôt exposé (dangereux).

Voies conseillées :

  • El Calcetin del Cesar 6b+
  • El Sexo de los Angeles 6c+
  • El Imperio de las Tentaciones 7a/+
  • Dulce Castigo 7c

Secteur Tacos / El Palo

Au pied d’un mur avec des (petites) grandes voies d’environ 120 mètres, on retrouve un secteur de couenne sympathique très apprécié des locaux. Les grandes voies sont courtes (100-120 mètres) mais très belles, et l’ambiance est au rendez-vous car on démarre d’une vire suspendue (Cleopatra, Faraon). Pour les grandes voies l’équipement est très engagé mais se complète bien (on peut parler de voies semi-équipées). Prévoyez quelques friends, à moins que vous ayez vraiment la marge.

Voies conseillées :

  • Lagnosos 6a+
  • Faraon 6a+
  • Cleopatra 6b
  • Tacos 6b
Grande voie cahorros
Grande voie Cahorros

Moclín

Entre le magnifique village de Moclín, ses ruines antiques et le site néolithique, au beau milieu des oliviers et des amandiers, se trouvent deux secteurs emblématiques de la région : El Queso  et Las Placas

El Queso

Parfait pour les grimpeurs à partir du 5e degré, ce secteur est très original car le mur est très raide (déversant) et pourtant on y trouve plein de voies faciles. Impossible ? Eh si, on retrouve ici des prises gigantesques, des baques, des bassines, des manettes en veux-tu en voilà ! Ces énormes prises en forme de trous (énormes trous en forme de prise ?) ont donné son nom au Queso (fromage). L’originalité de ce mur n’a d’égale que celle des cotations : ici on peut enlever une ou deux cotations à toutes les voies (6a devient 5b, un 7a est un petit 6c, etc.). A partir de 7b+, les cotations redeviennent normales…C’est la magie andalouse.

Dans le secteur à droite du Queso, on retrouve de superbes voies (35 mètres max) plus dures, avec une magnifique fissure en 7a/+ dont la deuxième partie sur colonnette donne un 7c mythique. Juste à coté se trouve un 8a anthologique !

A gauche du Queso se trouve le secteur Balcon de los Alucinados. Quelques jolies voies courtes mais rien de transcendant.

Voies conseillées:|
Un rayo 5c
La Colmena 6a
Cazolandia 6c
Mis camisetas mojada R1 7a+ ; R2 7c
Mundello 8a

Las Placas de Moclin

Autre style d’escalade : ici le rocher a vraiment des airs « verdonesques » ! Une escalade technique sur du rocher gris ultra compact absolument parfait ! Qualité maximale, « pata negra » comme on dit ici. A voir absolument si on grimpe dans le 6 sup minimum. Dommage que les voies ne fassent pas 10 ou 15 mètres de plus…

On retrouve une paire de 6a+/6b tout à gauche, quelques magnifiques 6b+/c au milieu du secteur (à droite de la baume à colo). Pour le reste, il faudra grimper dans le 7 ou plus. On retrouve un 8a dalle de référence sur la droite d’un beau pilier compact du secteur Placon. Dans la baume de gauche, un 7b+ court, teigneux mais très joli vaut le détour.

Un mini secteur appelé El Taco se trouve sur la droite avec une quinzaine de voies courtes et explosives sur du très beau rocher.

 

Los Vados

Situé en direction de la côte, proche de Motril, Los Vados est un canyon qui rassemble de nombreux secteurs d’escalade sportive (couenne) et de superbes grandes voies d’ampleur. Il y fait plus chaud qu’à Grenade et il y pleut très rarement. C’est l’endroit idéal pour les jours frais ou pluvieux. On fera attention à respecter les périodes de fréquentation des différents secteurs liées aux nidifications des oiseaux. Les secteurs sont nombreux et on ne fera que survoler ici les principaux. L’escalade est généralement technique sur rocher gris sculpté et plus physique sur les murs raides orangés. Le style dominant est dalleux pour les voies faciles et verticales au-dessus de 6b/c.

Los Vaos
Los Vados, secteur Camino

Pared de la Virgen

Le mur le plus beau et impressionnant regroupe les meilleurs grandes voies et un super secteur de sportive au pied de la paroi. Des voies faciles (5e et 6e degré) sur la gauche avec une escalade technique sur rocher gris et des envolées plus raides sur la droite.

Voies conseillées 😐
Espeluznante 6a, 120 m
Orion 6c+ max, 180 mOle mi niña 7a+ max, 180 m

Escalate

20 minutes d’approche en montée pour arriver à un secteur qui rassemble de jolies voies dans toutes les difficultés (de 5a à 8+). Une escalade belle et technique sur des voies de 30 à 40 m. A l’ombre le matin, au soleil l’après midi. Un secteur de couenne intéressant à Los Vados.

Voies conseillées 😐
Pandemonium, 6b, semi equipé, 210m

Voie Pandemonium
Voie Pandemonium, dernière longueur

La Guarderia


Un petit secteur avec zéro marche d’approche et plein de voies faciles pour les jours de flemme. Voies de 20 à 30 m. A l’ombre l’après midi.

El Mordor


Un secteur face nord dont l’intérêt principal est qu’il est toujours à l’ombre. L’escalade est jolie sans être exceptionnelle. Intéressant dans le 7e degré.

Piñar

Piñar se trouve à 30 minutes de Grenade en direction de Jaen. C’est une face nord où il fait frais.

Le secteur de gauche est parfait pour les grimpeurs de 6a à 7b. On y trouve de belles envolées de 30 mètres sur un rocher dément. Malheureusement, quelques voies sont sales et pleines de merdes de pigeon… Mais toutes les voies de la partie gauche du secteur (les plus belles) sont globalement préservées.

Le secteur Castillo (juste sous le chateau de Piñar) est difficile, court et teigneux. Il y a cependant de très belles voies entre 7c et 8a mais c’est un secteur réservé aux forts grimpeurs.

Poloria (Cueva de Poloria)


Un secteur face nord très apprécié des locaux qu’on pourrait qualifier de « gros tas de pus ». Situé à mi-chemin entre une porcherie et l’autoroute (à moins de 100 mètres), cette baume a dû servir tour à tour de refuge pour bergers, chèvres et autres fugitifs au cours des siècles, comme en témoigne les traînées noires laissées par des siècles de feux de camp. Aujourd’hui, ça ressemble plutôt à une décharge fort bruyante et si les chèvres sont encore là, les rats ont remplacé les fugitifs. Ce site aurait sa place dans la catégorie « atypique et loufoque ». Si vous êtes dépourvus d’odorat et sourds, alors cette falaise pourrait vous plaire : l’escalade est gymnique et les mouvements sont beaux. C’est du gros devers avec des bacs énormes. On y trouve entre autre le 8a, le plus facile d’Andalousie,  Aroma de Poloria, qui fait référence à l’ambiance olfactive du lieu.

Jaén (Reguchillos / Recuchillos)

La falaise de Reguchillos (qui peut s’orthographier ReCuchillos) est une célèbre barre calcaire (comme l’Espagne sait si bien le faire) très esthétique de plus de 300 voies. Situé à une bonne heure au nord de Grenade en passant par l’autoroute (gratuite), ce spot est un peu éloigné mais vaut vraiment le coup ! L’escalade est généralement sur mur vertical ou léger dévers. On retrouve des voies dans toutes les difficultés. Prenez la peine de marcher jusqu’à la partie supérieure du secteur (15 mn) : c’est là qu’on retrouve la plupart des plus belles lignes.

La falaise est parfois un peu patinée mais ce n’est franchement pas dérangeant (je suis pourtant tatillon sur le sujet !). Regardez bien la météo sur Jaén avant de vous y rendre car la falaise est plein sud et on peut vite avoir très chaud.

Villanueva del Rosario

Un autre secteur mythique à une heure de Granada mais cette fois-ci direction sud pour une face nord mondialement connue. C’est ici que se trouve la fameuse ligne en 9b “Chilam Balam” et son dévers en face nord qui n’en finit jamais. Pour les simples humains aussi il y a de quoi faire même si le secteur Chilam s’adresse plutôt aux grimpeurs de 7e et 8e degré.

Cependant, Villanueva ne se limite pas à “Chilam Balam” et les secteurs de couennes a Villanueva del Rosario sont nombreux, dans tous les niveaux et avec toutes les orientations. Ces secteurs sont plus conventionnels dans le sens où ils sont moins déversant avec une escalade sur trous et réglettes typique du calcaire orangé de la région. Ces secteurs sont disséminés sur le massif, au-dessus des camps oliviers. La qualité est maximale et il y a assez de voies pour une vie.

Villanueva est aussi un spot de bloc réputé dans la région et si jamais vous avez des Crash Pad, ça vaut carrément le coup d’y aller!

Bloc Villanueva del Rosario
Bloc Villanueva del Rosario