Grimper à Tenerife : l’hiver au soleil!

Par Tristan, le .

professeur d'escalade avec son équipement à Tenerife

Tenerife offre une option à la fois facile à organiser et extrêmement dépaysante pour partir grimper l’hiver. Cette île volcanique espagnole de l’archipel des Canaries culminant à 3 718 mètres se situe au large du sud du Maroc, à environ 4 heures d’avion de la France.

On y grimpe sur du basalte qui a tantôt des allures de grès rouge, tantôt de conglomérat voire de granite… un rocher « martien » ! L ‘aspect et le grain du caillou dépend de la composition du basalte (qui n’est autre que de la lave solidifiée), de son âge, de sa vitesse de refroidissement post-éruption et de l’érosion.

La végétation est composée tant de palmiers et de cactus en basse altitude, que de pins qui entourent le parc national du Teide (corona forestal) ou encore de genêts éparses qui agrémentent le désert au-dessus des nuages aux allures de Colorado que l’on retrouve au-delà de 2 000 m d’altitude. Le nord de l’île est très vert et le sud plutôt désertique. Bien que les secteurs d’escalade se concentrent autour du village de Arico, prenez le temps d’aller explorer l’autre bout de l’île pour apprécier le contraste saisissant nord-sud.

La mer est bien agréable à observer à l’horizon, en arrière plan des falaises, et offre des beaux moments de détente après des sessions grimpe. On se baigne sans faire la grimace, même en plein « hiver ». Le sable des plages du nord est complètement noir, au sud plutôt blanc, parfois gris.

Toujours entre mer et montagne, ayez à l’esprit que les micro-climats locaux vous surprendront régulièrement : bien que généralement ensoleillé, le temps change vite, très vite… Une des règles d’or ici : toujours prendre le maillot de bain et la doudoune dans le sac ! C’est d’ailleurs plus la météo que vos envies qui dicteront l’agenda grimpe : d’un jour à l’autre, on peut grimper au soleil… ou non ! Attention au vent !

Photo by Mehdi Allam Media

Préparer son voyage, organisation et logistique

A quelle période grimper ?

Bien qu’on puisse y grimper globalement toute l’année, c’est de septembre à avril que l’on profitera des meilleures conditions climatiques.

Comment s’y rendre ?

En avion. Des compagnies low-coast proposent des vols directs vers Tenerife (Aéroport Nord ou Sud) depuis la France à partir de 100 euros A/R. Cependant, ce prix peut varier fortement selon l’aéroport de départ et la saison.

Vols depuis:

  • Paris Beauvais avec Ryanair ;
  • Paris CDG avec EasyJet ;
  • Nantes avec Volotea
  • Toulouse avec Volotea
  • Marseille avec Vueling ;
  • Barcelone (le plus économique pour ceux qui vivent dans le sud) avec Ryanair et Vueling.

Comment se déplacer sur l’île ?

Les locations de voiture sont très bon marché : de 8 à 15 euros par jour (assurance comprise) et l’essence coûte moins d’un euro le litre. Autoreisen est sans doute la compagnie la moins chère offrant les meilleurs services.

  • Autoreisen (http://www.autoreisen.es/) ;
  • Cicar (https://www.cicar.com/FR/location-voitures-tenerife)
  • Topcar (https://top-car-hire.com/fr/)
  • Europcar (www.europcar.es).Attention, GoldCar fait payer des frais additionnels invisibles lors de la réservation… Je ne peux que vous mettre en garde.

Où loger ?

La zone la plus stratégique est autour de Villa de Arico (Arico Viejo, El Rio, Las Vegas, La Sabinita…). Ainsi, vous serez a proximité des meilleurs secteurs d’escalade dans tous les niveaux.

  • Tenerife Climbing House
    C’est le meilleur endroit pour rencontrer des grimpeurs et être tout près des sites d’escalade. Un bel endroit, bon marché, propre et accueillant. On peut y réserver une chambre double, un lit en dortoir ou un simple emplacement de camping. Le roof-top et le jardin offrent de bons spots de détente. L’ambiance y est chaleureuse et on n’a guère envie d’en repartir.
  • Arico Climbing Accommodation 
    La meilleure option pour ceux qui veulent être tranquilles et au calme. Des locations d’appartements charmants et tous neufs sont proposées, à proximité des sites d’escalade. Un jardin partagé avec cuisine extérieure et barbecue offre un espace commun vraiment agréable.

Où acheter/louer du matériel ?

Tenerife Outdoor  présente une gamme très complète de matériel d’escalade et de montagne disponible à la vente, et même un service de location de chaussons, dégaines, gri-gri et crashpads. Mais pas de location de cordes !

Où se restaurer, faire ses courses ?

  • Bar Mencey de Abona (le bar des grimpeurs, cuisine typique à prix imbattables) ;
  • Casa Pepe (vin bio local, grillades et légumes du jardin) ;
  • Casa Laurel (Cuisine typique et raffinée) ;
  • Mercado Marpes (minimarket, fruits et légumes) ;
  • Finca Arico (paniers de légumes bio, bières artisanales).

Topos

  • Nouveau topo “Escalada en Tenerife”

Un tout nouveau topo vient juste d’être imprimé ! La “Guia Roja” (le topo rouge)  remplace l’ancien topo « Tenerife Escalada Deportiva »  publié en 2010. Les nouvelles voies sont actualisées, et des nouveaux secteurs récemment équipés ont étés ajoutés. Avec ce topo guide, vous pourrez accéder aux secteurs grâce à des marches d’approche généralement courtes et bien indiquées et trouver les voies dans la cotation recherchée grâce à des photos et des tracés clairs.

Topo escalade Tenerife
  • Autres topos
    L’ancien topo peut faire l’affaire mais nombre des secteurs majeurs n’y apparaissent pas…. Un autre topo complémentaire regroupant plus de secteurs nouveaux ou récemment rééquipés est en cours d’élaboration. De nombreux sites d’escalade (parfois de grande qualité) ne sont pas répertoriés dans les topos pour diverses raisons (autorisations légales, manque d’accord de certains équipeurs…). Il est vivement conseillé de demander des informations à la boutique Roxstore de Villa de Arico ou sur le site web de Roxtar
  • Bloc
    Pour le bloc (boulder), on peut télécharger gratuitement le topo sur le site internet de la GuiaPirata. Il existe aussi de nombreux secteurs non répertoriés tel que La Fuente ou Los Naranjos. Demandez des informations aux locaux.

Quel matériel emmener ?

Douze dégaines et une corde de 70 mètres peuvent suffire, mais certains des meilleurs sites tels que Guia de Isora nécessitent une corde de 80 mètres et une flopée de dégaines. Pour les amateurs d’escalade en trad, il peut être intéressant d’apporter son propre matériel car les fissures de qualité abondent sur l’île. La boutique Roxtar – Tenerife Outdoor propose la location de crashpads, chaussons, dégaines, Gri-gri et autres matériels en cas de besoin.

Tristan dans un 7a dalle de Zona Zero

Que faire les jours de repos ?

Les possibilités d’activités outdoor ne manquent pas et pourraient même facilement justifier un voyage à elles seules. Citons entre autres activités :

  • le surf (plage de Las Americas, El Socoro, Punta de Hidalgo…) ;
  • le kite-surf et la planche à voile (plage de El Medano)  ; la randonnée (Volcan du Teide, forêt de Anaga, paysages lunaires de Vilaflor…) ;
  • le VTT, DownHill et vélo de route partout sur l’île ; les plages (plages de sable noir de Bollullo, Las Teresitas, La Caleta …).

Randonnée, balades.

Quand vous viendrez sur l’île, trois régions distinctes doivent être visitées impérativement pour mesurer la diversité et la richesse des paysages locaux :

  • Anaga et sa forêt de lauriers. Des randonnées grandioses autour de Taganada ou la ballade du phare d’Anaga aux allures de monde perdu.
  • Les alentours de Masca et le canyon du même nom aux falaises hors normes se jetant dans l’océan. Ce canyon est en phase de devenir payant. Une alternative existe, le canyon de Juan Lopez, sauvage et aventureux ; ne partez pas sans carte ou GPS.
  • Volcan du Teide. Un conseil : partez faire l’ascension l’après-midi, admirez le coucher de soleil depuis le sommet (un must inoubliable), puis descendez de nuit à la lueur des étoiles, ou mieux, de la pleine lune…

Prendre des cours, faire une activité guidée

Vous voulez profiter de vos vacances pour vous perfectionner, progresser en escalade ou simplement parcourir une belle grande voie ? Je propose de nombreux cours, activités et stages escalade à Tenerife. Du cours d’initiation au stage Terrain d’Aventure, il y en a pour tous les niveaux. Je me ferai un plaisir de vous emmener découvrir les plus belles lignes dans votre niveau et peut-être même quelques secret spot.
Liste des activités par ici.

Ou grimper à Tenerife?

Couenne – Escalade sportive

Tenerife a longtemps été l’apanage des « forts » grimpeurs germaniques et britishs. En effet, les grimpeurs en-dessous du 6b avaient jadis bien du mal à trouver de quoi se poncer le bout des doigts. Mais ça, c’était avant ! L’escalade s’y est aujourd’hui démocratisé grâce à l’équipement de nombreuses voies « faciles » et de secteurs entiers dédiés au grimpeurs de niveau 4+/6b.

Les cotations peuvent paraître sévères au début, mais c’est surtout parce que nous ne sommes pas habitués au style. Après quelques jours, ça ira mieux ! Le rocher est parfois un peu glissant et ceux qui ont trop de corne sur les doigts vont se sentir perdu. Mais dans beaucoup de secteurs le grain est bon et les sensations seront au rendez-vous.

L’escalade est souvent assez gymnique, on retrouve beaucoup de pas de bloc et pour les petits, l’absence de prises intermédiaires et les pieds obligatoires peuvent êtres déroutants mais ce n’est que le temp de s’habituer : patience !

La majorité des secteurs intéressants se concentre autour de Villa de Arico : on compte près de 2 500 voies ouvertes à moins de 20 minutes de voiture aux alentours, plus de 3 000 sur l’île…

<iframe src=”https://www.google.com/maps/d/embed?mid=1CSkec9Pxe-y_NeXtZB7NInRkt_s” width=”640″ height=”480″></iframe>

grimpeur dans 7b à Guaria

Les secteurs :

Avec plus de 3 000 voies équipées et une trentaine de secteurs sur l’île, pas facile de choisir. Surtout que toutes les falaises ne se valent pas. Voici un résumé des secteurs de l’île pour que vous puissiez faire votre choix parmi les différentes possibilités selon le niveau que vous recherchez.

Les meilleurs secteurs qui regroupent de nombreuses voies dans la difficulté :

  • 4+ – 6a : Tamadaya, Arico Arriba, El Rio, Guasiegre, Polegre
  • 6b – 7a Planeta Zarza, El Rio, Zona Zero, Guaria, VistaMar
  • 7a  et + : Guaria, El RIo, Planeta Zarza, La Galeria, Zona Zero, Arico Abajo, Los Naranjos, Discovery
  • Tamadaya
    Comme la plupart des secteurs de l’île, Tamadaya est un canyon. Plutôt encaissé, on y est globalement à l’ombre et il peut y faire frais (très frais !) même les jours de forte chaleur. Ce secteur a été entièrement équipé à partir de 2015 par Erik Baquero et la team d’El Ocho (l’association de grimpeurs la plus active de l’île en matière d’équipement). On y retrouve une cinquantaine de voies de du 4 au 6b+ d’une hauteur moyenne allant d’une quinzaine de mètres au fond du secteur jusqu’à 30 mètres pour les plus belles dans la partie centrale. Parfait en famille ou entre amis pour tâter le terrain…
  • Planeta Zarza
    Un autre secteur équipé par El Ocho qui sera très apprécié des grimpeurs dans le sixième et septième degré. Les voies ne font que 20 à 25 mètres mais le rocher rouge aux prises franches offre une belle escalade assez physique. Une paroi au soleil, l’autre à l’ombre, il n’y a qu’à faire son choix en fonction des températures de la journée.
  • El Rio
    Un des secteurs classiques, un des plus beaux et des plus variés : une centaine de voies en tout sur un rocher changeant et dans toutes les difficultés. Le basalte y est particulièrement beau et rouge dans les premiers secteurs plein sud (non grimpables les après-midis sans nuages car à l’abri du vent). Ce canyon large offre une belle ambiance particulièrement agréable et exotique. Dans les premiers secteurs, on retrouve une quarantaine de voies du 4 au 7c+, rien à jeter ! Le secteur du fond, plus encaissé, sera le paradis des forts grimpeurs avec des envolées de 35 mètres sur un rocher rouge-obscur-noir, tantôt fissuré tantôt alvéolé… de toute beauté.
  • Zona Zero
    Le même canyon que « El Rio », mais un rocher si différent ! Quelques km en contrebas du secteur précédent, on retrouve cette imposante falaise noire, rocher lisse et obscure rappelant du marbre, sans grain aucun, mais des prises franches et saillantes. On y rencontre, entre autres, une flopée de 6c techniques et teigneux, un 7a de référence (placa A5), un 6b+ de 35 m (Camino de los Ingleses)… qui vous fera voyager… et bien plus encore…
  • La Galeria
    Un des secteurs majeurs dans le 7e et 8e degré, avec toutefois quelques belles voies dans le 6b/6c. Une énorme et impressionnante voûte abrite des voies dans un sérieux devers allant jusqu’à 35 mètres de haut. De chaque côté, se dressent des parois verticales ou légèrement déversantes, aux prises géométriques et aux fissures dentelées.
  • Guaria / Guia de Isora
    Certainement le plus beau secteur de l’île ! Seul bémol, on ne peut y grimper que les jours nuageux. Surveillez bien la météo et en cas de temps couvert, courez-y ! Plus de 150 voies de 30 à 40 mètres en moyenne. Quelques envolées de deux/trois longueurs allant jusqu’à 80 mètres. La première partie du secteur offre une escalade technique sur franche réglettes et fissures coupées au laser. La deuxième partie de la falaise est farcie de voies en léger devers à grosses (et moins grosses) prises constituées d’alvéoles et de bulles magmatiques. Des 7b exclusivement à « baques » et des 8a sans aucune mauvaise prise (oui, ça existe ) !
  • Los caprichos del Teide – Las Cañadas
    Ce secteur situé dans le parc national du Teide (prononcer Téïdé) se situe au dessus de 2 200 m d’altitude. Parfait les jours de chaleur, on peut avoir très froid à l’ombre si le vent souffle. Le rocher extrêmement adhérent ressemble parfois à un conglomérat de petites pierres ponces fort original. Le secteur Rambo a quelques belles voies en 6a/6b au soleil tandis que Sexta Dimension offre de petites merveilles du 6b au 7a. La classique « subway » 8a est un gros toit à l’ambiance unique mais malheureusement plein de sicca…
  • Los Naranjos
    Un petit secteur au frais et peu fréquenté d’une quinzaine de voies à l’escalade très spécifique ; mono, bi-doigts et mini réglettes presque exclusivement. Une fissure parfaite et un beau dièdre viennent diversifier le tout. Parfait pour grimper de 6b a 7c (Coca-colo, 7c, ne laisse pas indifférent).
  • Las Vegas
    Secteur réservé aux grimpeurs de fissures qui manient les coinceurs. De nombreuses belles fissures d’une vingtaine de mètres disséminées sur un grand secteur.
  • Arico Arriba (au-dessus du pont) et Arico Abajo (sous le pont)
    Historiquement, les secteurs les plus populaires avec plus de 400 voies. On peut cependant déplorer que les voies du secteur Arriba soient courtes (autour de 10 mètres, 20 mètres pour les plus longues) et que celles de Abajo soient parfois taillées : c’est l’expression d’une technique d’ouverture qui semble un peu dépassée aujourd’hui (quoique…). A Arriba, on joue avec les deux parois du canyon pour être à l’ombre (ou non) toute la journée. A Abajo, on y grimpe plutôt en fin d’après-midi, sous peine de cuire au soleil.
  • Guassiegre (centro)
    Un secteur tout neuf (emportez un casque) parfait pour les grimpeurs du 5e et 6e degré avec quelques très beaux 7a/b. A l’ombre dès 13 h et situé en basse altitude, c’est une bonne option pour une journée orageuse (les orages éclatent généralement plus haut en altitude). La hauteur moyenne est autour de 25 m`etres mais va jusqu’à 42 mètres (nœud en bout de corde !) pour un magnifique 6c+.
  • La Orquilla
    Un secteur ici également tout nouveau avec un rocher bien compact qui rappelle celui de Tamadaya. Des voies entre 5+ et 7b plutôt longues (25/30 mètres), techniques et homogènes pour la plupart, sauf les voies « dures » qui sont tipées bloc, sur de belles parois verticales et légèrement déversantes.
  • Barbas de San Pedro
    Un secteur en sous bois qui garde un peu la fraicheur. Les voies sont peu nombreuses (une douzaine de belles lignes) mais sont vraiment jolies et l’endroit est calme et paisible. Secteur parfait pour les grimpeurs dans le 6e degré.
  • Vistamar / Santa Ursula
    Perché sur un balcon à 100 mètres au dessus de la mer, la vue et l’ambiance y est magique et les couchers de soleil spectaculaires. Par contre, on est au soleil dès midi et s’il fait chaud… il fait chaud ! Quelques jolies voies du 5 au 7a.
  • Polegre
    Un petit secteur tout neuf idéal pour les grimpeurs de 4+ à 6b. L’ambiance n’est pas très exotique puisqu’on est sous un pont en bord de route… Mais l’escalade et le rocher sont vraiment plaisants et la marche d’approche presque inexistante.

Plus de secteurs
Beaucoup d’autres secteurs existent et, bien que parfois limités en terme de quantité de voies, ils peuvent être forts originaux et intéressants. N’hésitez pas à faire un tour à la boutique Roxtore – Tenerife Outdoor de Villa de Arico où on pourra vous orienter et vous donner des croquis.

Escalade de Bloc (bouldering)

Le potentiel de bloc n’est pas à négliger et mérite à lui seul un voyage sur l’île. On peut répertorier les principaux sites de bloc comme suit  :

  • Arico Ortiz
    Dans le même canyon que Arrico Arriba et Abajo, des gros blocs posés côtoient les voies d’escalade et sont éparpillés un peu partout. Ne pas hésiter à bien s’enfoncer au fond du canyon, loin des voies d’initiation. De gros blocs absolument majeurs s’y cachent. Le rocher est ici principalement « à trous » avec des mono et bi ainsi que de belles réglettes franches. Le grain est généralement bon. Un rocher qui fait bien mal aux doigts !
  • Arico Nuevo
    Situé juste en-dessous du village du même nom (proche du village de Villa de Arico), c’est le plus gros secteur de bloc. On retrouve le rocher « à trous » de Arico avec tous les niveaux de difficulté sur des blocs généralement assez courts… mais pas toujours !
  • El Poris
    A proximité de la côte, il y fait souvent chaud et le rocher a peu de grain. Attention aux jours de forte chaleur ! Il y a deux secteurs principaux : celui de l’entrée du canyon, accessible en 5 minutes, avec de gros devers et de superbes traversées  à réaliser ; puis le reste du canyon, où on peut s’enfoncer longtemps, les blocs y sont parfois assez hauts et avec une meilleure adhérence.
  • La Fuente
    Les blocs de La Fuente ont étés brossés et les réceptions réaménagées ces dernières années. On y trouve de très beaux passages et même un High Boulder. Différents accès existent : un premier qui se fait de la même manière que le secteur sportif sauf qu’au lieu de remonter le canyon on le redescendra. Un deuxième directement depuis le bord de route 1 km après la sortie de Villa de Arico (se garer dans le virage en épingle à l’endroit du panneau.
Bloc a Arico Tenerife

Psycobloc ou Deep Water Soloing

Soyons clair, ce n’est pas Mallorca ! Cependant, deux spots valent le détour.

D’abord, celui de Montaña Amarilla, à 25 minutes de Arico. Ce n’est pas très grand et ça ne monte qu’à 8 ou 9 mètres mais il y a des traversées sympas et plutôt faciles. Parfait entre potes pour profiter de la mer, sauter, grimper, tendre une waterline…

Le plus connu est la grotte de Teno. C’est assez loin, la route est parfois fermée (éboulements, protection de la biosphère… on ne sait jamais trop…) mais le cadre est splendide et il y a de belles traversées à effectuer sous le toit, donc l’avancée est de plus de 10 mètres (en fait plutôt 15 mètres ; quand on s’approche du fond de la grotte et des vagues qui s’y écrasent…. on commence à avoir bien peur !).

Dans les deux cas, n’y aller que si la mer est calme !

Maider deep water punta amarilla

Grandes voies

Soyons clairs, les grandes voies à Tenerife n’ont pas l’ampleur des Alpes ou des Gorges du Verdon ! Mais quitte à -tre sur place, il y a quelques itinéraires qui valent le coup, pas beaucoup, mais quelques uns. En tous cas, suffisamment pour une semaine ou deux de trip grimpe.

  • Les grandes voies les plus connues sont celles du Parc National, au Teide. Ce sont des voies de difficulté modestes mais peu voire pas équipées du tout. On y grimpe plus pour l’ambiance que pour la qualité du rocher qui laisse parfois à désirer.
  • On retrouve aussi de belles grandes voies dans le nord de l’île du côté de Anaga. On y trouve des voies tout équipées faciles et difficiles, ainsi que de longues voies de TA.
  • Il y a enfin des grandes voies dans le canyon de Las Hiedras non loin de Arico. Elles sont entièrement équipées mais l’approche et l’ambiance rendent l’aventure… aventureuse !

Bien qu’il y ait de nombreuses grandes voies sur l’île, la plupart nécessite une bonne connaissance des terrains montagneux et généralement l’usage de coinceurs. Vous trouverez tous les topos sur le site de Tenerife Vertical  ou en vous rendant directement à la boutique Roxtore  ou au Tenerife Climbing House de Villa de Arico.

RETROUVEZ PLUS D’INFORMATIONS SUR LES GRANDES VOIES DE TENERIFE SUR CETTE PAGE DÉDIÉES

rocher figueroa, grande voie