Grenade, Andalousie : Préparer son trip escalade

Par Tristan, le .

Vous cherchez une destination nouvelle pour un trip grimpe au soleil ? La ville de Grenade, située au cœur de l’Andalousie, au pied de la magistrale Sierra Nevada, est mondialement connue pour son architecture qui témoigne de son passé arabo-musulman et dont le palais de l’Alhambra est le symbole. Grenade, c’est aussi la culture gitane, la musique flamenca qui inonde les rue et les tapas « gratuites » qu’on vous serre à profusion dans tous les bars. Mais Grenade est aussi un paradis méconnu de l’escalade. Destination parfaite pour grimper au soleil en hiver, elle vous surprendra par le nombre et la qualité des secteurs que l’on retrouve dans les alentours.

GEOGRAPHIE ET CLIMAT

Cette partie de l’Andalousie est montagneuse et bien qu’il y fasse globalement beau toute l’année, on retrouve de fortes variations de température dues aux changements d’altitude et aux orientations. On est souvent entourés par les oliviers à perte de vue qui impressionnent par leur nombre et leur âge. Au sud de Grenade, en se rapprochant de la méditerranée, on retrouve des paysages désertiques et un climat chaud et sec alors qu’au nord, la majestueuse Sierra Nevada et la verdoyante Sierra de Huetor apportent des vents frais et ont permis à une végétation de moyenne montagne (pins, genêts et peupliers) de s’y établir.

TYPE DE ROCHER

Ici, le calcaire est roi et prend de multiple formes : calcaire rouge ultra-compact et abrasif autour de Cogollos-de-la-Vega, calcaire dolomitique à trous et réglettes à Los Cahorros, des « bassines », sortes de baques  énormes à Moclín, des colos et tufas sans fin à Villanueva-Del-Rosario… Il y en a pour tous les goûts.

Tristan y Javi dans Bullterrier et La Marmotilla

Préparer son voyage, organisation et logistique

A quelle période grimper ?

Bien qu’on puisse y grimper toute l’année, la période idéale est de septembre à mai. Comme souvent, c’est lors des intersaisons (printemps et automne) que l’escalade est la plus agréable et permet de profiter de toutes les orientations (ombre ou soleil). En plein hiver, on grimpera au soleil dans la plupart des secteurs mais aussi à l’ombre si on se trouve en basse altitude comme à Los Vados. L’été est vraiment chaud (le Maroc n’est pas loin !) et seules quelques faces nord en altitude restent agréables à grimper (Lanjaron, Los Cahorros…).

Gardez en tête que les différentes altitudes des secteurs génèrent de grandes variations de température.

Comment s’y rendre ?

L’aéroport de Grenade est assez bien desservi et on trouve des vols directs (environs 2 h) vers plusieurs grandes villes françaises (Paris, Lyon, Montpellier, Marseille…).

L’aéroport de Malaga est quant à lui un des plus grands d’Europe et concentre une énorme densité de vols low-cost venant de partout. Situé à 1 h 30 de Grenade, l’aéroport est desservi par une ligne de bus directe vers le centre ville de Grenade, très pratique.

Des lignes TGV existent aussi, notamment entre Grenade et Barcelone.

En voiture, on met tout de même plus de 10 h depuis Perpignan…

Comment se déplacer sur place ?

A pied, c’est possible !

Il est possible de grimper autour de Grenade sans avoir de voiture. Dans ce cas, la meilleure solution est de loger à Cogollos-de-la-Vega (auberge de la Solana, voir ci-dessous). Depuis l’auberge, on a accès à 5 secteurs (dont 3 secteurs majeurs) à moins de 20 mn à pied avec un total de 170 voies. On retrouve une trentaine de voies faciles (6b max) mais c’est surtout pour grimper au dessus de 6c que ces secteurs ont le plus d’intérêt. Par ailleurs, le secteur Alfacar et ses 360 voies (majoritairement de 4c à 6c) est à 1 h de marche et donc aussi accessible à pied.
De plus, Eduardo, le gérant de l’auberge de Cogollos peut ponctuellement faire le taxi et vous déposer/venir vous chercher à un secteur situé plus loin ou même à l’aéroport. Ça ne vous coûtera pas plus cher que de louer une voiture pour un jour ou deux mais ça vous facilitera grandement la logistique.

En voiture, c’est plus commode !

La voiture reste le moyen de transport à privilégier afin de se rendre à tous les secteurs les plus mythiques de la région. Il est possible d’en louer une directement depuis l’aéroport de Grenade ou Malaga ainsi que depuis les gares de bus. Attention aux compagnies low-cost qui ont souvent des frais cachés et ne sont pas si bon marché qu’elles le laissent croire…

Ou loger ?

Couché Soleil Solana
Solana de Granada

Solana de Granada, Cogollos, le plus pratique.

Situé à 10 minutes à l’ouest de Grenade, Cogollos est le village idéal pour loger pendant vos vacances. Nombreux sont les secteurs à proximité directe et, pour les autres, on rejoint facilement l’autoroute en moins de 10 mn.

La Solana est une auberge tenue par un couple de grimpeurs. Très chaleureuse et idéalement située dans les hauteurs du village de Cogollos Vega, cette belle et grande maison dispose d’un magnifique jardin rempli d’arbres fruitiers, une terrasse avec vue et une piscine pour les jours de chaleur. Il y a même des falaises directement dans le jardin avec une dizaine de voies équipées de 5c à 7c.

On peut y loger en dortoir (16 € la nuit) dans de confortables lits superposés taillés dans du bois brut ou bien poser la tente dans le jardin (9 €) et profiter des commodités. Une chambre double est aussi à la location (40 € la chambre) pour plus d’intimité. Si vous êtes en camion, vous pouvez aussi passer dire bonjour, demander des informations sur la grimpe ou vous payer une douche (3 €).

Que ce soit pour choisir les meilleurs secteurs d’escalade ou les meilleurs tapas, Eduardo et Miriam, lui Vénézuélien, elle Allemande, tous deux vivant à Grenade depuis de nombreuse années, pourront répondre à toutes vos questions et se feront un plaisir de vous aider, vous conseiller pendant vos vacances.

Les topos d’escalade y sont proposés à la vente et tous les croquis divers et variés son réunis dans un classeur que vous pourrez consulter et photocopier librement.

7c du jardin
Le 7c du jardin

Loger à Grenade, centre.

Si la culture, l’histoire et la gastronomie comptent autant (plus ?) que la grimpe et que vous souhaitez écrémer les bars de la ville pendant votre séjour, alors peut-être que quelques jours au centre de l’Albacin de Grenade ne seront pas de trop !

Vous pouvez trouver des appartements bon marché sur AirBnb. Préférez les appartements proches de la Place San Nicolas afin de ne vous déplacer qu’à pied et profiter de l’ambiance festive unique de ce quartier.

Eduardo (contact ici) propose à la location deux beaux appartement juste sur la Place San Nicolas avec une terrasse sur le toit qui offre la plus belle vue possible sur le centre historique et le Palais de l’Alhambra. Je vous préviens, cette terrasse est un dangereux piège nocturne et nombreux sont ceux qui, à l’heure d’aller grimper, ont regretté la nième bière sirotée la veille en admirant l’Alhambra sur un air de flamenco. Appartement de 6 personnes max entre 60 et 80 € par jour. Se garer n’est pas toujours évident…

Alhambra Grenade
Vue depuis la terasse

Ou se restaurer ?

Sachez déjà que dans la région de Grenade, nous sommes au cœur de la culture tapas et qu’il existe une merveilleuse règle : pour chaque boisson alcoolisée commandée, une ration de tapas est offerte. Vous serez donc tour à tour condamnés à grignoter lorsque vous voudrez boire une bière et à boire des bières chaque fois que vous aurez un petit creux… Dure réalité.

On a donc tendance à choisir les bars selon la qualité des tapas et il vaut souvent mieux payer sa bière (caña) un peu plus cher et profiter de tapas de qualité que de chercher la bière à moins d’1 € qui sera accompagnée de pauvres chips et d’anchois…

A Grenade, les meilleurs bars à tapas (2020-2021) sont :

  • Bar Aixa. Super tapas et petit déjeuners copieux.
  • Café 4 gatos pour un petit déjeuner typique ou pour manger une tostada.
  • El Higo pour une cuisine plus recherchée et originale.
  • Meson Rincon de Rodri, parfait pour les amoureux du poisson et des fruits de mer avec des plats et des tapas 100 % marins.
  • El Bar de Fede, un classique pour manger des tapas dans un endroit convivial.

A Cogollos, vous trouverez quelques bars qui proposent des tapas corrects et parfois de bon plats cuisinés « casero » (fait maison).

  • Bar Aqua : une terrasse agréable, des tapas variés et des burgers de poulet bien sympas.
  • Bar Teide : bar populaire qui propose des tapas, spécialités locales et des plats de viande solides !
  • Restaurant Geminis : pour être plus tranquille et manger une pizza.
Ruelle de l'albaicin
Albaicin, Grenade

Faire ses courses

Comme partout, les supermarchés sont nombreux et vous ne serez pas trop dépaysés en retrouvant Carrefour et Auchan (Alcampo !).

Toutefois, avec un minimum d’organisation vous pouvez bien mieux vous débrouiller :
Valle y Vega est une coopérative bio qui réunit de nombreux producteurs locaux. Commandez en ligne sur leur site et allez chercher votre commande (Cogollos, Nivar ou Grenade) sur place. Vous pourrez ainsi vous délecter de légumes de saison et fruits tropicaux (grenades, kiwis, goyaves, mangues, chirimoyas, oranges…) locaux et délicieux ! Les paniers « fruits ou légumes de saison» sont bon marché et de grande qualité. On peut aussi commander chaque fruit/légume par kilo.

Albaicin, Grenade
Albaicin, Grenade

Topo guide et croquis d’escalade

Si on trouve autant de falaises, un si bon rocher, des conditions parfaites …et pas de grimpeurs étrangers, c’est en partie parce qu’on ne trouve pas de topo exhaustif digne de ce nom.

Le topo « Granada » (18 €) fait encore référence mais manque d’actualisation et ne réunit pas tous les secteurs. On vous conseille tout de même de l’acheter car c’est une bonne base. On y retrouve les principaux secteurs historiques pour la couenne et même les principales grandes voies. Le topo n’est pas toujours très clair mais jusqu’à présent il n’y a pas mieux.

Le topo Alfacar est exhaustif pour ce seul secteur mais vu son prix accessible (8 €) il est conseillé de se le procurer si vous grimpez dans les 5e et 6e degré car ce secteur (et ses 350 voies) est assez incontournable dans ces cotations.

Pour tous les secteurs qui n’apparaissent pas dans ces topos, le mieux est de vous rendre à La Solana De Granada (village de Cogollos), de récupérer des informations dans le classeur à disposition ou bien de demander à Eduardo, le sympathique gérant.

Diezma

Cotations

Les cotations espagnoles ont la réputation d’être « discount » même si c’est de moins en moins vrai avec l’harmonisation qui a lieu de facto depuis quelques années. A Grenade, attention aux différences d’un secteur à l’autre. Résumons comme ceci :

A Cogollos, les cotations ont la réputation locale d’être très « serrées » mais sont en fait similaires aux cotations françaises.
A Los Cahorros, il faut absolument utiliser la grille de traduction des cotations qui apparaît dans le topo, au risque de se faire secouer. Globalement, il faut rajouter 3 ou 4 demi-cotations : 6b=7a+ ; 7a=7c ; 7b=8a….
A Moclín, secteur Queso, les cotations sont délirantes mais c’est l’inverse ! Ici on peut enlever 2 ou 3 demi-cotations sans problème : 6b=6a ; 7a=6c … ; et à partir de 7b+ tout redevient normal…. Pour le secteur Placas de Moclín, les cotations sont assez réalistes.
Alfacar, Peña Cabrera, Piñar, etc. : les cotations sont réalistes et généralement pas trop méchantes.

Sierra Neavda
Sierra Nevada

Matériel : quel matériel emmener ?

Corde. Une corde de 70 m est suffisante dans la plupart des secteurs mais pas dans certaines voies de La Campana (Cogollos) ou d’Alfacar, et surtout pas à Los Vados ! Trois des secteurs majeurs où la corde de 80 est nécessaire. Quoi qu’il en soit, faites un nœud en bout de corde !

Dégaines. Le virus de la « taladrite aigue » (perforitus excecivus), pathologie qui se traduit par un usage excessif du taladro (perceuse), est assez répandu chez nos amis ibériques. Ici, selon les voies c’est assez variable mais on a vu des voies de 40 mètres qui nécessitent un minimum de 22 dégaines. Vous êtes prévenus !

Ou acheter / louer du matériel ?

Sherpa : Un magasin de matériel de montagne sur deux niveaux avec un large choix de matériel de montagne et d’escalade. Il est possible de louer des crampons et piolets si jamais vous vous motivez pour une escapade du côté du Pico Veleta ou tout autre sommet de la Sierra Nevada. Vous y trouverez évidemment les topos de Grenade.

Que faire autour de Grenade les jours de repos ?

Randos :

Evidemment, il y a la randonnée ! Voici quelques itinéraires que l’on vous conseille :

  • Peñon de la Mata. Située au bord de la Sierra de Huetor, si vous êtes à Cogollos, c’est la montagne évidente au-dessus du village qui offre une belle vue sur la Sierra Nevada et la vallée en contrebas. On part à pied du village. C’est la rando tranquille.
  • Altos de Majalijar. Le point culminant de la Sierra de Huetor. Une superbe vue sur la Sierra Nevada et la région. Depuis Cogollos, ça rajoute 10 km de marche. On peut s’approcher en voiture ou bien faire le tour pour ne pas passer des heures sur une piste peu intéressante.
  • Sendero de la estrella. En plein cœur de la Sierra Nevada, c’est la rando qui offre le meilleur rapport « effort-beauté ». Cette randonnée facile vous surprendra par la diversité des paysages entre montagne et désert.
  • Pico Veleta. Pas le plus haut mais le plus emblématique de la Sierra Nevada. Selon la saison, préparez bien votre excursion, on est en haute montagne ici ! S’il n’y a pas de neige, c’est une longue randonnée sur une journée complète (6 h minimum pour les beaux itinéraires). Par contre, s’il y a de la neige, ce n’est plus une activité de jour de repos…
  • Desierto de Gorafe. Si vous voulez être dépaysé et en prendre pleins les yeux, c’est ici qu’il faut randonner ! Les paysages sont surnaturels, entre westerns et planète mars, l’érosion a créé des formations prodigieuses.

Dans Grenade : ville d’histoire et de culture.

  • Visite de l’Alhambra. Si vous allez à Grenade, une visite s’impose. C’est très touristique, évidemment, mais la visite vaut le détour. Prenez une vraie journée complète pour avoir le temps d’explorer les jardins et les dépendances autour de la citadelle. Payez un supplément pour avoir l’audio-guide qui n’est pas mal fait. Pensez à réserver sur internet plusieurs jours à l’avance !
  • Se balader dans l’Albaicin et Sacromonte : les deux quartiers à visiter absolument en se baladant à pied.

Autour de Grenade:

  • Eaux thermales et sources chaudes
    On retrouve plusieurs sources chaudes (aguas termales) autour de Grenade. La plus connue est celle de Santa Fe mais aujourd’hui c’est surtout un spot pour organiser des raves party et grosses soirées électroniques qui finissent dans les bains chauds. Sauf que la zone est abimée par la présence humaine et les détritus… Mieux vaut aller aux Termales de Zujar qui sont bien plus jolies et agréables.
  • Cuevas de Nerja
    Une superbe grotte à visiter avec un guide. Ça peut paraître un peu plan-plan mais l’endroit est vraiment joli et les formations géologiques spectaculaires.
  • Via ferrata de Moclin
    La via ferrata de Moclin est facile, c’est une jolie balade verticale avec une tyrolienne et un rappel facultatif de 30 m. Vous pouvez demander à la Solana de Granada pour louer le matériel de via ferrata (longes, poulies, etc.).
  • Via Cordata de Los Vados.
    Ce parcours est extrêmement original ! Il s’agit d’un itinéraire très vertical d’environs 150 m sur une falaise équipée de barreaux et échelons pour rendre l’ascension accessible aux novices. On peut faire la via cordata en tirant des longueurs (comme en grande voie, entre 6 et 12 longueurs) ou bien en corde tendue (dans ce cas, mieux vaut ne pas tomber !). On clipe des dégaines dans les plaquettes et on évolue à l’aide des barreaux. Aucune corde n’est en place. Prendre des dégaines en nombre suffisant selon le mode de progression que vous aurez choisi.
  • Planche à voile / wind-surf et kite-surf sur le lac